Blister sécurisé par impression
Blister sécurisé par impression
Blister sécurisé avec "Security Foil"
Blister sécurisé avec "Security Foil"
Rainer Schuller
Rainer Schuller
 

L'IMPRESSION CONTRE LES FAUX EMBALLAGES

Rainer Schuller est responsable pour le « Preprint Management » chez Constantia Flexibles, dans les domaines Pharma et Healthcare, et conseille sur l'impression d'emballages de médicaments. Il sait pourquoi dans le futur, il sera encore plus important d’individualiser et personnaliser le façonnage des emballages des médicaments.

M. Schuller, les emballages de comprimés et de nombreux autres médicaments ont presque tous l'air identique. Pourquoi cela devrait-il changer ?

Il est très important pour l'industrie pharmaceutique d'investir dans l'individualisation/la personnalisation des cartons de comprimés ou d'autres emballages de médicaments. Il s'agit d'un élément d'identification primordial pour se démarquer des produits similaires. D'autre part, un imprimé spécial protège contre les imitations - qui sont devenues un gros problème pour l'industrie pharmaceutique au cours des dernières années.

Quelles possibilités les clients ont-ils lors de la conception des emballages de médicaments ?

Il existe un grand nombre de solutions d'impression pour un design sophistiqué qui rend également l'emballage plus sûr. On peut par exemple imprimer un motif sur les côtés extérieur ou sur la face de scellage d'un emballage de comprimés, c'est à dire sur la face brillante ou mate du film d'aluminium. Il serait également possible d'imprimer un motif réaliste ou une photo sur l'emballage - cela permet aussi de s'adresser directement au groupe cible et de créer une atmosphère positive. L'illustration permet également de créer un lien direct avec l'usage prévu, ce qui augmente ainsi la facilité d'utilisation. Cela est valable pour les emballages unitaires que l'on sort de la boîte et conserve dans la table de nuit, comme pour ceux que l'on emmène en voyage. Les tubes nous ont par exemple habitués à ce confort, et les fabricants ne penseraient jamais à simplement imprimer le nom du produit et le dosage en impression continue. C'est plutôt la totalité du message publicitaire de la préparation qui est retransmise. Le secteur OTC fait cela depuis de nombreuses décennies, avec succès. Alors pourquoi n'utilisons-nous pas également ces possibilités pour le conditionnement primaire des produits pharmaceutiques ? Même le médecin prescripteur, le patient ou l'utilisateur les perçoivent de manière émotionnelle.
En dehors des images ou motifs, d'autres formes d'imprimés sont également possibles. L'une de nos solutions ultra-modernes est la conversion d'images en lignes et courbures variables par le biais d'un logiciel de sécurité sous licence. Ces « imprimés de sécurité » sur l'aluminium permettent d'intégrer un signe caché que seul le fabricant connaît.

Avez-vous d'autres exemples de solutions ultra-modernes concernant l'impression ?

Bien sûr. Nous pouvons - pour citer un autre procédé intéressant - préparer des cylindres pour l'impression par gravure. Cette procédure vient à la base de l'impression des billets et titres de banque. L'avantage est qu'il est possible d'imprimer de façon très fine avec un niveau de saturation élevé. Cela offre d'une part la possibilité d'imprimer le texte en plus petit et ainsi d'avoir plus de texte sur l'emballage, et d'autre part l'option de l'agencer avec des lignes fines. En d'autres termes, ce processus de fabrication cylindrique par gravure est un autre élément important pour protéger les produits contre les imitations.